Palmarès du Brussels International Film Festival

Le dé-BRIFF

La troisième édition du Brussels International film festival s’est terminée le 13 septembre. Une édition aux yeux plantés dans les tourments du monde et braqués sur la jeune création européenne et mondiale. On revient sur les temps forts du palmarès.

Par Quentin Moyon

Temps de lecture 10 min.

Pas d’hésitation : c’est d’une seule voix que les membres du jury de la compétition internationale du BRIFF ont attribué le Grand Prix à Milla, de l’Australienne Shannon Murphy. Cette histoire d’amour entre un garçon sauvage et une jeune fille atteinte d’une maladie grave valait en effet une récompense, pour son traitement original du processus de deuil. Concernant le Prix du Jury, en revanche, impossible de trancher : les jumeaux d’Innocenzo et leur Bad Tales, fable sombre à l’esthétisme prononcé, devront le partager avec le rafraîchissant Rocks, récit initiatique d’une ado livrée à elle-même dans la banlieue de Londres, signé Sarah Gavron et Anu Henriques.

Sarah Gavron & Anu Henriques

Interview

Du côté de la compétition européenne, c’est également la diversité de la jeunesse qui est à l’honneur. Le surréaliste et engagé Electric Swan, de la réalisatrice grecque Konstantina Kotzamina, s’est vu décerner le grand prix de cette Director’s week. Quant à Las Niñas, où la réalisatrice Pilar Palomero, nouveau visage du cinéma dramatique espagnol, raconte d’apprentissage d’un groupe de filles enfermées dans un pensionnat, il s’est vu remettre le Prix du jury. Le public, lui, a remis son prix à la jeune Roxanne Gaucherand, dont le moyen-métrage, Pyrale, mixe habilement le documentaire et la fiction pour raconter l’amour naissant entre deux femmes en jouant sur la métaphore des papillons (dans le ventre).

Roxanne Gaucherand

Interview

Enfin, la compétition nationale se clôt sur la double victoire de Saint-Nicolas est Socialiste, du journaliste et réalisateur David Leloup, qui rafle le Grand Prix et le Prix du Public. Ce film belgo-belge suit le combat anti-corruption de Roger Boeckx et Filippo Zito, deux conseillers communaux d’opposition dans la ville de Saint-Nicolas. Retrospekt d’Esther Rots, drame à la narration délinéarisé sur une femme brisée qui reconstruit sa mémoire, reçoit quant à lui une mention spéciale pour sa sublime interprète, Circé Lethem.

Circé Lethem

Interview

Ce palmarès est à l’image du festival, riche, curieux et énergisant. Une petite déception tout de même : que le formidable Un Pays qui se tient sage, de David Dufresne, qui imagine un dispositif inclusif pour créer du dialogue autour des violences policières, n’ait pas été récompensé. Ce film coup de poing restera notre plus grand souvenir d’un festival qui nous en laisse beaucoup de très bons.

Le palmarès complet est à retrouver sur le site officiel du Brussels International Film Festival : https://briff.be/palmares-2020/

Somewhere\Else est partenaire de la troisième édition du Brussels International Film Festival, qui se tient à Bruxelles du 03 au 13 septembre. Retrouvez toutes nos vidéos, interviews et articles sur notre site et notre chaîne YouTube.

Voir aussi

The Bee Gees: How Can You Mend a Broken Heart (disponible en DVD et Blu-Ray)

FilmsSoundtrack
17 mars 2021

Documentaire musical

Soundtrack

The Bee Gees: How Can You Mend a Broken Heart se démarque en s’attaquant au cœur du sujet : la fabrication de ces pop songs qui traversent le temps, l’instant…

En salle

Films
3 juin 2021

The Amusement Park de George A. Romero

Sélection

Un nouveau film de George A. Romero ? The Amusement Park, cuvée 1973 et resté inédit, sort en salles cette semaine. Ici pas de morts-vivants, mais une satire bien saignante…