Le Choc du futur – Femme machine

Le producteur de musique bien connu, Marc Collin a réalisé son premier film.
Il remonte aux sources de l’électro à travers le regard d’une jeune prodige des synthétiseurs.
Nous avons rencontré le réalisateur et son actrice, Alma Jodorowsky.

Par Caroline Veunac

Temps de lecture 3 min.

Le Choc du futur

Interview

On connaissait Marc Collin comme producteur issue de la french touch : Ollano, Dirty Jesus ou Nouvelle Vague, sa joyeuse entreprise de réarrangement des tubes new wave. Le revoilà derrière la caméra pour un premier long-métrage forcément musical, Le Choc du futur. L’histoire minimaliste – très Nouvelle Vague justement – d’une jeune femme de la fin des années 70 qui cherche à s’imposer sur la scène électro naissante. Tourné dans un appart’ parisien, centré sur le face à face d’Ana (Alma Jodorowsky) avec l’imposante machine dont elle essaye d’extraire les sons qu’elle a dans la tête, le film se veut un hommage aux pionnières méconnues de la musique électronique : Suzanne Ciani, Eliane Radigue, Pauline Oliveros, Laurie Spiegel

Un hommage aux pionnières méconnues
de la musique électronique

Plus ou moins oubliées, ces artistes ont contribué à l’essor d’un courant qui, peut-être plus que le rock, ouvrait la porte au féminin. Qu’il s’offre un caméo discret de l’icône eighties Ellie Medeiros, ou qu’il mette en scène une session d’osmose artistique entre son héroïne et une chanteuse jouée par la vraie Clara Luciani, Le Choc du futur affirme, avec une modestie rafraîchissante, l’importance des femmes créatrices dans l’histoire de cette musique. Marc Collin et Alma Jodorowsky nous en disent un peu plus.

Voir aussi

Le 08 juillet au cinéma

Films
7 juillet 2020

Lucky Strike

Critique

Premier film du sud-coréen Kim Yong Hoon, Lucky Strike est un thriller puzzle vitaminé, où la roublardise et la traîtrise s’assemblent pour mieux mettre en image une seule chose :…

Le 15 juillet au cinéma

Films
13 juillet 2020

Pio Marmaï : « La normalité, ça m’a toujours fait chier. »

Interview

Pio Marmaï confirme tout le bien qu’on pense de lui dans Felicità, le deuxième film à fleur de peau de Bruno Merle. La connexion Zoom était mauvaise, mais on n’allait…