Émile Brami (Louis-Ferdinand Céline et le cinéma)

« Céline voyait le cinéma comme une très grande menace »

Abel Gance, Roger Vadim, Jean-Luc Godard : tous ont rêvé d’adapter au cinéma Voyage au bout de la nuit, le chef-d’œuvre de Louis-Ferdinand Céline, publié en 1932. Et tous s’y sont cassés les dents. Dans son essai Louis-Ferdinand Céline et le cinéma, l’écrivain et dramaturge Émile Brami tente de percer le mystère de cette adaptation impossible. Il nous donne quelques clés pour comprendre les rapports entre cette œuvre-monstre et le Septième art.

Interview : Paul Rothé

Temps de lecture 5 min.

Émile Brami

Interview

Voir aussi

Disponible sur la plateforme du festival de de Gérardmer : https://online.festival-gerardmer.com/

Films
28 janvier 2021

Possessor

Critique

Avec Possessor, en compétition au Festival international du film fantastique de Gérardmer, le "fils de" Brandon Cronenberg coupe le cordon. Une œuvre haletante de bout en bout, qui marque l’éclosion…

JOURNÉES CINÉMATOGRAPHIQUES DE SAINT-DENIS

Films
15 mars 2021

Hubert Viel, réalisateur de Louloute

Interview

Après Artémis Cœur d’artichaut et Les Filles au Moyen Âge, Hubert Viel retrouve le chemin de sa Normandie natale dans Louloute, où il met en scène avec sensibilité le monde…