Émile Brami (Louis-Ferdinand Céline et le cinéma)

« Céline voyait le cinéma comme une très grande menace »

Abel Gance, Roger Vadim, Jean-Luc Godard : tous ont rêvé d’adapter au cinéma Voyage au bout de la nuit, le chef-d’œuvre de Louis-Ferdinand Céline, publié en 1932. Et tous s’y sont cassés les dents. Dans son essai Louis-Ferdinand Céline et le cinéma, l’écrivain et dramaturge Émile Brami tente de percer le mystère de cette adaptation impossible. Il nous donne quelques clés pour comprendre les rapports entre cette œuvre-monstre et le Septième art.

Interview : Paul Rothé

Temps de lecture 5 min.

Émile Brami

Interview

Voir aussi

Disponible sur Mubi

Films
19 janvier 2021

Ham on Rye, de Tyler Taormina

Critique

Avec son premier long-métrage, Ham on Rye, le jeune réalisateur américain Tyler Taormina apporte sa pierre à la déconstruction du teen movie, et délivre un propos engagé à travers un…

Films
22 mars 2021

Aéroports et cinéma

interviews

Un essai, L’aéroport mis en scènes, et un film prochainement en salles, Si le vent tombe, mettent en évidence la puissance évocatrice de l’aéroport au cinéma. Nous avons rencontré l’auteur…