Palmarès du Champs-Élysées Film Festival

Le Prix du Jury du Film Américain Indépendant (constitué d’une dotation de 11 000 € au distributeur français) a été décerné au documentaire Pahokee de Ivete Lucas et Patrick Bresnan, qui s’attache à quatre lycéens dans une communauté rurale coupée du monde des Everglades en Floride. Un film dont l’univers n’est pas sans rappeler Les Bêtes du Sud Sauvage. Il lui a été décerné par un jury présidé par le réalisateur Stéphane Brizé (Mademoiselle Chambon, La Loi du Marché, entouré de l’actrice Clotilde Hesme, de Grégoire Ludig du Palmashow et de la chanteuse Jeanne Added.

Par Chloé Laforest et Jacques Braunstein

Temps de lecture 4 min.

Alors que le Prix de la Critique a été remis à Saint Frances de Alex Thompson (également Prix du Public). Comédie qui rappelle celles de Jason Reitman (Juno , Tully…) ou de Judd Apatow (En cloque mode d’emploi). Mais avec l’ambition supplémentaire de briser les codes du « patriarcat hollywoodien » dans l’Amérique de Trump. Abordant sans nunucherie l’avortement, la dépression post-partum, le mariage gay ou les menstruations féminines… Bridget (jouée par Kelly O’Sullivan, également la scénariste du film) est une célibataire de 34 ans, serveuse dans un diner de Chicago qui postule pour un job de nounou d’un couple de lesbiennes. Le hic ? Bridget n’est pas vraiment douée avec les enfants et Frances – la petite fille de six ans dont elle doit s’occuper – ne fait rien pour l’aider. En plus, Bridget vient d’apprendre qu’elle est enceinte et décide de recourir à une IVG. Au fil des jours pourtant, Bridget et Frances vont finir par s’apprivoiser…

Elles vont pourtant finir par s’apprivoiser…

Le Prix du Jury du Film Français Indépendant (également doté de 11 000 €) revient à Vif-Argent de Stéphane Batut (28 août). Un film fantastique dans lequel Juste (Thimotée Robart) est piégé entre la vie et la mort et chargé d’emmener les personnes de l’une à l’autre… Jusqu’à ce que Agathe (Judith Chemla) qui l’a aimé dix ans avant ne se révèle la seule vivante à le voir. Tourné autour des Buttes-Chaumont à Paris, stylisé avec une poésie certaine, ce joli conte évoque Le Ciel peut attendre de Lubitsch. Même si la seconde partie manque sans doute de cette précision dont font preuve les américaines lorsqu’il s’agit d’imaginer un univers onirique.

Le Prix de la Critique échoua quant à lui à Daniel fait face de Marine Atlan. Un premier moyen-métrage intelligent et à l’esthétique soignée. Il nous fait vivre la journée (presque) ordinaire de Daniel (Théo Polgar). Il se lève, mange sa tartine, va voler des bonbons à la boulangerie, court pour arriver à l’heure à l’école. Jusque-là, rien d’étonnant pour un garçon de dix ans. Mais lorsque les élèves rejoignent leur classe, Daniel, lui, erre dans les couloirs et surprend Marthe (Madeleine Follacci) en train de se changer dans les vestiaires. Une vision qui va le plonger dans une profonde confusion et lui faire découvrir le désir amoureux…

Nous sommes plus circonspects quant au Prix du Public du Long Métrage Français Indépendant reçu par Frères d’arme de Sylvain Labrosse. Un film dans lequel les Vincent Rottiers et Kevin Azaïs incarnent deux frères (ce qu’ils sont à l’écran mais aussi dans la vie) liés par un secret datant de leur enfance dans les Balkans. Malgré leur performance, ce film qui aurait pu être le Little Odessa français, se traîne un peu alors qu’il ne dure pourtant qu’1 h 22.

Le palmarès complet est à retrouver sur le site officiel du Champs-Élysées Film Festival : http://www.champselyseesfilmfestival.com/2019/

  • Champs-Elysées Film Festival
  • Palmarès

Voir aussi

The Bee Gees: How Can You Mend a Broken Heart (disponible en DVD et Blu-Ray)

FilmsSoundtrack
17 mars 2021

Documentaire musical

Soundtrack

The Bee Gees: How Can You Mend a Broken Heart se démarque en s’attaquant au cœur du sujet : la fabrication de ces pop songs qui traversent le temps, l’instant…

En salle

Films
3 juin 2021

The Amusement Park de George A. Romero

Sélection

Un nouveau film de George A. Romero ? The Amusement Park, cuvée 1973 et resté inédit, sort en salles cette semaine. Ici pas de morts-vivants, mais une satire bien saignante…