« Chez Kechiche, une séquence est une entité propre »

À l’occasion du festival Les Monteurs s’affichent, qui aura lieu à
Paris du 4 au 8 mars, la monteuse Camille Toubkis nous parle
de son métier et de sa collaboration suivie avec Abdellatif Kechiche.

Interview par Caroline Veunac
Images Olivier Tellier

Temps de lecture 4 min.

Camille Toubkis

Interview

Jamais starisés, les monteurs jouent pourtant un rôle essentiel dans l’éclosion d’un film. Comment transformer un amas de rushes en récit de cinéma ? Pour mettre en lumière ce travail proche de la sculpture, le festival Les Monteurs s’affichent, dont la quatrième édition aura lieu du 4 au 8 mars au cinéma parisien Le Luminor Hôtel de Ville, propose la projection de huit films présentés par leurs monteurs. Parmi eux, nous avons rencontré Camille Toubkis. Collaboratrice régulière d’Abdellatif Kechiche – elle a participé au montage de La Graine et le Mulet, Vénus Noire, La Vie d’Adèle et Mektoub, my love : Canto Uno –, elle a aussi monté quelques-unes des meilleures séries du moment, dont Engrenages et Baron Noir. En plein montage d’OVNI(s), une des prochaines créations originales de Canal+, elle nous a accordé une pause interview.

Voir aussi

Présenté dans la section Encounters du Festival de Berlin, en ligne jusqu’au 5 mars

Films
3 mars 2021

Moon 66 Questions au 71e Festival de Berlin

Critique

Repéré dans la section Encounters de la Berlinale, qui bat son plein online jusqu’au 5 mars (en attendant un évènement physique en juin), le premier long-métrage de la Grecque Jacqueline…

Actuellement en salle

Films
19 mai 2021

Slalom, de Charlène Favier

Critique

Distingué par le label Cannes 2020, Slalom raconte avec force et justesse l’émancipation d’une jeune skieuse victime d’abus sexuel. En cette semaine de réouverture des salles, le talent de sa…