Apple TV+ et Steven Spielberg

Incohérence du Troisième Type ?

Le géant américain lève le voile sur sa future plateforme de SVOD visant à rebattre les cartes dans le monde du streaming. Steven Spielberg semble indécis quant à son opinion sur cette industrie. Explications !

Temps de lecture 3min

 

Par Quentin Moyon

Apple TV+ sera bien “on the air” dès cet automne dans plus de 100 pays, dont la France. L’information a été officialisée hier par Tim Cooke lui-même durant une Keynote, ces rendez-vous incontournables pour suivre l’actualité d’Apple. Si l’on ne connaît pas encore le prix exact de l’abonnement, la plateforme qui veut jouer des coudes avec les plus gros poissons du marché (Netflix, Amazon Prime Video, Hulu…) ne semble pas avoir lésiné sur les moyens en terme de production.

la posture de Steven Spielberg semble teintée d’une hypocrisie certaine

« Stars » Wars
La méthode d’Apple pour s’imposer sur le marché de la SVOD ? Des stars, des contenus originaux… et des stars ! Au programme, donc :

The Morning Show
Série qui traitera des coulisses d’un talk-show matinal avec Jennifer Aniston, Reese Witherspoon et Steve Carell. Deux saisons d’une dizaine d’épisodes sont déjà commandées par Apple.

See
Dans cette série post apocalyptique, on retrouvera Jason Momoa en leader d’une humanité désormais composée d’individus aveugles.

Little America
Côté émission, on aura droit à un show original signé Kumail Nanjiani (The Big Sick), comédien américano-pakistanais qui mettra la lumière sur les parcours de différents immigrants qui vivent aux Etats-Unis.

Oprah Winfrey
Et pour finir, la papesse des talk-shows US proposera deux documentaires qui traiteront de causes chères à la présentatrice : le harcèlement au travail et la santé mentale.

Et Steven Spielberg ?
Mais la grosse surprise vient sans aucun doute de l’implication de Steven Spielberg. Le cinéaste aux mille chef-d’œuvres (dont La Liste de Schindler, ressorti en salles le 13 mars dernier) travaille avec Apple TV+ à une suite à ses Histoires Fantastiques. Anthologie de courts-métrages fantastiques diffusée dans les années 80 par NBC (et Antenne 2 en France) dont il n’est pas interdit de penser que c’est ce qu’il a fait de pire.

Seul problème : la posture de Steven Spielberg semble teintée d’une hypocrisie certaine…

Le cinéaste s’est en effet récemment attaqué aux plateformes de streaming s’opposant à la participation de Netflix à la cérémonie des Oscars et ce pas plus tard que le 23 février dernier.  Il est vrai qu’il évoquait plus les films qui ne sortent pas en salle qui, pour lui, ne sont pas tout à fait du cinéma. On peut néanmoins y voir un manque de cohérence. En participant à Apple TV+, Spielberg renforce cette industrie des plateformes qui, d’un autre côté, est en train de tuer le cinéma tel qu’il l’envisage. Un paradoxe qui a à voir avec la productivité tout azimut du cinéaste. De même, en 2013 il dénonçait l’impasse des blockbusters… Alors même qu’il est un des inventeurs du genre ! A suivre…

VOIR AUSSI