Summer\Else – Les clips de l’été 2019

Pop, rock, ou électro, Somewhere\Else a sélectionné les clips les plus surprenants de cet été pour se rafraîchir sous le soleil de plomb.

Par Chloé Laforest, Garance Lunven et Tess Volet

Temps de lecture 10 min.

En nuit

Clip

Vidéoclub, En Nuit

Aube Perrie, à qui on doit le clip d’Angèle La Thune, signe un son électro-pop tendre et nostalgique de l’adolescence des années 90. Les chanteurs Adèle Castillon et Matthieu Reynaud se rejoignent « à la sonnerie » pour incarner un duo de teenagers amoureux (ce qu’ils sont aussi dans la vraie vie). Leurs voix se font écho sur fond de Cassettes VHS, téléphones filaires et dessins animés. Cette vidéo est une machine à remonter dans le temps ultra-esthétisée dans laquelle on plonge volontiers.

Superior State

Clip

Rendez-vous, Superior State

Des stroboscopes rouges qui viennent transpercer l’obscurité, une batterie assourdissante et des silhouettes grunge… Ce pourrait être un film de Gaspar Noé (Irréversible, Climax…) mais il s’agit du dernier clip du groupe parisien Rendez-vous (en tournée cet hiver, et à la Cigale le 29 janvier). Réalisé par Malone Mör, qui a sut retranscrire la fougue post-punk des paroles… Prendre garde, tout de même, à la crise d’épilepsie.

Carrément rien à branler

Clip

Jerem, Carrément rien à branler

Claquettes/chaussettes au pied, Jerem est « le roi des branleurs » et il nous le fait savoir dans son clip réalisé à l’occasion de la sortie du film Yves de Benoît Forgeard. William Legbhil incarne ce rappeur médiocre qui pose un flow désabusé dans une rame du métro parisien. Il fait partie de ces amateurs qu’on voit débarquer avec un micro et qui suscitent la même réaction chez tous les habitués : « Oh non, pas encore ! ». Aux côtés de Philippe Katherine (qui incarne son manager dans le film), Jerem rappe sous les yeux indifférents puis amusés de la foule… Un trip loufoque qui annonce la couleur du long-métrage.

Numero 6

Clip

Scratch Massive (feat Toby Ernest), Numero 6

Le duo électro français Scratch Massive (Maud Geffray et Sébastien Chenut) s’est offert en guest-star de son dernier clip l’actrice française Roxane Mesquida. Transformée pour l’occasion en admiratrice (quelque peu obsessionnelle) d’une danseuse de pole dance (la célèbre Alice McMunn), elle nous guide dans l’ambiance sombre et envoûtante d’un club de striptease de Los Angeles. Un clip qui évoque le film Showgirls du cinéaste Paul Verhoeven et qui a été réalisé par Sébastien Chenut lui-même.

Oh, Marta!

Clip

Faire, Oh, Marta !

Vision sous LSD ! C’est sans doute le clip le plus barré de l’été. Entièrement peints tels des Barbapapa, les membres du groupe Faire déambulent dans les rues d’un village mexicain aux côtés de drag-queens. Réalisé par l’artiste -et coiffeur- Charlie Le Mindu et bercée par le refrain entêtant (« Oh Marta, la vie est compliquée depuis que ton nom m’a quitté ») ce trip psychédélique (sans substances) évoque la saison estivale en douceur.

Mother’s daughter

Clip

Miley Cyrus, Mother’s daughter

Ding dong, the witch is back ! Le dernier clip de l’ex-star de Disney Channel réalisé par le français Alexandre Moors (Yellow Bird, présenté à Sundance en 2017) est un hymne féministe trash qui célèbre « l’empowerment ». Il met en scène des femmes non-binaires, non-blanches, qui ne rentrent pas dans les cases, comme la jeune activiste Mari Copeny ou la mannequin body positive Angelina Duplisea. Miley voit littéralement rouge et fait un doigt -ce à quoi on s’est habitué de sa part- aux normes patriarcales à travers divers messages flashs : « Not an object », « Virginity is a social construct »… Le tout superposé à une mise en scène aux accents occultes, dont la chanteuse s’amuse franchement en surfant sur les symboles de la sorcellerie.

Fragile

Clip

Gemme, Fragile

Gemme, super groupe féminin composé des comédiennes et chanteuses Alka Balbir, Barbara Carlotti, Nubia Esteban, Élodie Fregé, Helena Noguerra et Loane dévoilé son nouveau single « Fragile » (Après la reprise du titre « Sweet Harmony » du groupe The Beloved,). A l’origine de ce projet, Xavier Jamaux, pionnier de la french touch (BangBang) devenu compositeur de musique de film (Funny Game U.S. de Michael Haneke, Drug War de Johnnie To…). Il chante également sur ce titre pop-électro rafraîchissant pour buller sous le soleil et signe la réalisation du clip entièrement tourné en GIF qui met en scène la mannequin russe Anna Tasha Sapojnikova.

Sous les nuages

Clip

Nekfeu, Sous les nuages

Le rappeur parisien Nekfeu, de son vrai nom Ken, a dévoilé son clip « Sous les nuages », quelques jours après la sortie de l’expansion de son album « Les Étoiles vagabondes ». Axé sur la nature avec des images de paysages, on entr’aperçoit tout de même le rappeur sous son masque avec ses cheveux mi-longs et noirs : une référence à la culture manga (masque, tenue de la femme, oeil rouge…). Au sommet artistiquement et géographiquement, le clip réalisé par Antoine Besse a été minutieusement pensé et montre la volonté de Ken de tirer ses proches vers le haut, où il se trouve déjà d’après lui, pour qu’ils puissent ensemble vivre pleinement et laisser derrière eux les « serpents » à qui ils ne serrent pas « la main ».

Nudes

Clip

Claire Laffut feat Yseult, Nudes

Avec « Nudes », Claire Laffut et Yseult proposent de se déshabiller et d’ « envoyer des nudes tout l’été » (comprendre ces photos osées que les Millennials aiment s’échanger sans complexes). Un refrain catchy aux notes sensuelles qui fait du morceau un sérieux prétendant au titre du « tube de l’été ». Filmé dans la superbe piscine art déco de l’hôtel Molitor, le clip a été réalisé par Jean-Charles Charavin. On y suit les deux chanteuses qui déambulent et qui jouent les femmes fatales. De quoi faire grimper un peu plus la température…

Voir aussi

Depuis le 02/07/ 2019 sur Canal +

Films
3 septembre 2019

Years and Years

Le futur commence aujourd’hui

Diffusée au printemps au Royaume-Uni puis aux Etats-Unis, cette petite bombe sérielle British débarque sur Canal+. À ne pas rater, sous peine de passer à côté de l’avenir.

Le 11/09/2019 en salle

10 septembre 2019

Music of My Life

Born in the U.K.

Le film de Gurinder Chadha, feel-good movie par excellence montre comment le cinéma britannique se réinvente à travers la minorité indo-pakistanaise. Décryptage.