Clipanorama #2

Chaque semaine, on vous propose une sélection des clips les plus cinématographiques du moment.

Par Quentin Moyon & Valentine Bounaud

Temps de lecture 10 min.

In Your Eyes

Clip

The Weeknd, In Your Eyes

Son dernier album, After Hours, tout juste dans les bacs, The Weeknd n’a pas perdu de temps pour clipper son tube In Your Eyes. Hommage au slasher, Halloween en tête, la vidéo réalisée par Anton Tammi nous plonge dans une course-poursuite sanglante et néonisée de toute beauté, dans laquelle une femme noire et blonde (la couleur de cheveux archétypale de la victime des films d’horreur) tente d’échapper à la rage sourde du chanteur. Suite directe du mini-film de présentation de l’album, le clip, qui porte aussi la marque du Thriller de Michael Jackson (la veste rouge ne trompe pas !), crée une signature visuelle très eighties que l’on retrouve dans ceux des morceaux Heartless et Blinding Lights.

Attitude

Clip

Lewis OfMan, Attitude

Le clip du morceau électro Attitude de Lewis OfMan est ancré dans la street. Une rencontre détonante entre les beats répétitifs et lancinants de la musique électronique et la danse sur roller, qui navigue entre breakdance et disco. Le réalisateur Julien Soulier crée des boucles visuelles qui cassent les codes du clip à l’ambiance urbaine pour lui donner une touche plus électro, tandis que le supercut vient dynamiser l’ensemble. On se croirait dans une version hip hop de La Fièvre du samedi soir, avec une dose de Bliss, le film de roller derby énergique de Drew Barrymore. Puisqu’on parle de roulettes, dans une registre visuel très différent, jetez-aussi un œil au clip de Gold de Chet Faker, réalisé par Hiro Murai.

Godzilla

Clip

Eminem ft. Juice WRLD, Godzilla

Eminem savait que son retour était attendu : dans Godzilla, il établit son nouveau record de rapidité, avec 229 mots en 30 secondes. Monstrueux. Cet exploit ne consume pourtant pas toute sa créativité. Associé au réalisateur Cole Bennett (Lyrical Lemonade), le rappeur de 47 ans met le reste de son énergie au service d’un clip qui illustre sa dérive après l’ingurgitation d’alcool en grande quantité et regorge d’hommages. Au cinéma, avec la référence à Godzilla mais aussi un écho aux grands yeux d’Alita, de Robert Rodriguez. À sa propre œuvre, puisque son avatar, Slim Shady, apparaît sous les traits d’un boucher armé d’une tronçonneuse. Ou encore à son pote Juice Wrld, décédé d’une overdose l’an dernier, à qui le clip est dédié… Ajoutez-y les caméos comiques de Dr.Dre et Mike Tyson et des placements de produits totalement décomplexés. Ou comment nous en mettre plein la vue.

The rest of my days

Clip

S+C+A+R+R, The Rest Of My Days 

Que faire pour « le reste de ses jours » ? S+C+A+R+R semble enclin à les terminer dans une déambulation endiablée. Apparu sur la scène électro-pop en 2019 avec What do you need ? et White Lies, le mystérieux artiste produit par Dan Lévy revient avec un nouveau titre entêtant, et le clip qui va avec. Conçue par l’artiste visuel Jack Antoine Charlot, la séquence, mélange indiscernable de prises de vue, de motion capture et de 3D synthétisées dans un noir et blanc scintillant, met en scène un personnage en pleine session de danse dans un grand cube lumineux, qui rappelle le Square Cube créé par Etienne de Crécy. À la fois très sobre et totalement obsédant, claustrophobique et hypnotisant, ce clip permet à S+C+A+R+R de rester masqué tout en nous enfermant avec lui dans sa musique. On en sort totalement accro.

Voir aussi

JOURNÉES CINÉMATOGRAPHIQUES DE SAINT-DENIS

Films
15 mars 2021

Hubert Viel, réalisateur de Louloute

Interview

Après Artémis Cœur d’artichaut et Les Filles au Moyen Âge, Hubert Viel retrouve le chemin de sa Normandie natale dans Louloute, où il met en scène avec sensibilité le monde…

En salle le 26 mai

Films
26 mai 2021

Promising Young Woman

Critique

Récompensé cette année par l’Oscar du meilleur scénario, Promising Young Woman met en lumière le talent engagé et créatif d’Emerald Fennell, actrice devenue autrice dont c’est le premier long-métrage. Une…