Loo Hui Phang, autrice de la BD Black-Out

« Hollywood, c’est un mensonge. »

Scénariste, écrivaine, et réalisatrice, Loo Hui Phang dévoile la face cachée de l’usine à rêves dans Black-Out. Sélectionné au dernier festival d’Angoulême et salué par le prix René-Goscinny 2021, ce roman graphique foisonnant, conçu avec le dessinateur Hugues Micol, raconte avec force la discrimination des minorités à Hollywood.

Par Quentin Moyon

Temps de lecture 5 min

Avec Black-Out, Loo Hui Phang se sert du 9e art pour s’attaquer à l’histoire du 7e. Cette autrice polyvalente, qui passe allégrement de la BD, son art de prédilection, au roman ou à la réalisation de films et de spectacles, a cette fois choisi la forme graphique pour ressusciter l’industrie hollywoodienne des années 30 à 60. Côté cauchemar. Cette plongée dans le passé du cinéma américain, préfacée par le réalisateur d’I Am Not Your Negro Raoul Peck, s’attache en effet à montrer, dans l’ombre des projecteurs, les discriminations infligées aux acteurs de couleurs, leur invisibilisation ; mais aussi la chosification des vedettes par les studios. Impossible de ne pas songer à la récente série de Ryan Murphy, Hollywood, qui imagine une histoire alternative où une actrice noire aurait remporté l’Oscar en 1948.

Pas de conte de fées uchronique chez Loo Hui Phang, même si l’imagination, ici aussi, foisonne. Animé par le coup de crayon tourbillonnant du bédéiste Hugues Micol, Maximus Wyld, le héros de Black-Out, est un acteur fictif au sang diversement mêlé, ascendance comanche, sang blanc, ancêtres asiatiques et  africains, et même des origines mexicaines. À lui seul, il représente toute la complexité du visage de l’Amérique, mais aussi la manière dont elle est minimisée par l’histoire du cinéma. Car si sa riche généalogie lui permet de jouer n’importe quel rôle, toutes ethnies confondues, dans les plus grands classiques de l’histoire du cinéma, de Vertigo au Faucon Maltais, il se retrouve quand même coupé au montage, cantonné à des emplois de « bon » étranger, voire remplacé par des acteurs blancs grimés en noir. Rencontre avec Loo Hui Phang, qui nous raconte pourquoi et comment est né l’histoire de ce héros tragique.

.

Loo Hui Phang

Interview

Voir aussi

The Bee Gees: How Can You Mend a Broken Heart (disponible en DVD et Blu-Ray)

FilmsSoundtrack
17 mars 2021

Documentaire musical

Soundtrack

The Bee Gees: How Can You Mend a Broken Heart se démarque en s’attaquant au cœur du sujet : la fabrication de ces pop songs qui traversent le temps, l’instant…

En salle

Films
3 juin 2021

The Amusement Park de George A. Romero

Sélection

Un nouveau film de George A. Romero ? The Amusement Park, cuvée 1973 et resté inédit, sort en salles cette semaine. Ici pas de morts-vivants, mais une satire bien saignante…