TRADITION DE NOËL

Films/Séries : nos tops 2020

Parce qu’on a besoin de repères à l’issue d’une année qui n’a ressemblé à aucune autre, les rédacteurs de Somewhere Else se sont livrés au rituel des listes de leurs coups de cœur 2020. Si quelques œuvres se détachent, les résultats sont surtout marqués par l’éclatement et la subjectivité. À l’image d’une offre atomisée par les effets de la pandémie.

Par la rédaction

Temps de lecture 5 min.

_________________________

Est-ce parce que la communion des salles de cinéma n’a pas opéré cette année ? Parce que l’offre galopante des plateformes et la personnalisation des algorithmes ont fonctionné à plein ? Parce que chacun d’entre nous s’est littéralement retrouvé enfermé dans sa case, à chercher ce qui pourrait lui tenir lieu d’évasion ? Quand on fait les comptes de l’année cinéma et séries, rien ou presque ne s’additionne vraiment, et les œuvres, parfois superbes, qui ont ponctué nos confinements, ressemblent à la fois à des naufragées, et aux étoiles éparses qui les guident pour retrouver le chemin de la terre ferme.

Pour nous, comme pour beaucoup, les films (pourtant malmenés par la crise) et les séries (qui ne tarderont pas à l’être) ont été une planche de salut contre l’angoisse, l’ennui, la solitude. Mais la pandémie accélérant l’éclatement des pratiques, chacun a eu ses propres bouées de sauvetage. Parfois les astres se sont alignés, et à la faveur d’un déconfinement ou d’un reconfinement, un film (Antoinette dans les Cévennes) ou une série (Le Jeu de la Dame) a embarqué tout le monde. Mais la plupart du temps, de la même manière que nous ne pouvions pas vraiment partagé notre détresse, nous n’avons pas non plus partagé, autant que d’habitude, les transports fictionnels qui nous ont permis de la traverser.

Pour rester positif, on pourrait dire que la diversité de ces tops 2020 a aussi quelque chose de réjouissant : on y décèle peut-être plus que jamais la singularité de chacun,  comme libérée de la peur de dénoter. Espérons juste que 2021 nous permettra de conjuguer ces différences assumées dans des salles de cinéma, des festivals, ou sur le canapé de nos potes série/cinéphiles.

_________________________

NOTRE FILM DE L’ANNÉE : ADOLESCENTES/PETITE FILLE

Ce ne sont même pas des ex-aequo. C’est juste que l’un ne va pas sans l’autre. Avec Adolescentes (sorti en salles en septembre) puis Petite Fille (diffusé sur Arte en décembre), le documentariste Sébastien Lifshitz a livré un diptyque bouleversant sur l’éveil de l’identité sociale et sexuelle confronté aux conditionnements du groupe. Dans Adolescentes, Lifshitz regarde grandir deux amies d’enfance, Emma et Anaïs, qui tentent d’opposer leurs individualités farouches aux prédéterminations de leurs milieux respectifs. Et dans Petite Fille, il filme le combat d’une enfant transgenre, Sasha, et de sa famille, pour que le système scolaire reconnaisse qu’elle est une fille. D’un film à l’autre, la méthode Lifshitz, entre no comment et interférence assumée, va chercher le cinéma dans le réel et humanise les sujets de société. À en croire le carton de Petite Fille (1,3 million de téléspectateurs en prime time), c’est une excellente manière de faire tomber les préjugés.

_________________________

NOTRE SÉRIE DE L’ANNÉE (EX-AEQUO) : NORMAL PEOPLE & THE THIRD DAY

Deux séries venues d’outre-Manche pour couronner l’année, comme un moyen de saluer l’excellence des auteurs britanniques avant l’entrée en vigueur du Brexit… Le Brexit dont le spectre hante justement The Third Day, où un homme joué par le cosmopolite Jude Law (à son meilleur) se retrouve prisonnier d’une île au folklore bizarre, reliée au continent par une route qui disparaît à marée haute. De la série imaginée par le créateur d’Utopia Dennis Kelly et le metteur en scène venu du théâtre immersif Felix Barrett, on aime aussi l’audace expérimentale, le jeu sur le format, l’insertion d’un épisode live qui questionne la frontière entre série, happening et cinéma… Autant de propositions stimulantes qui renouvellent le langage sériel. Immersive, Normal People l’est aussi à sa façon. En retraçant de manière elliptique une love story tourmentée, de la terminale au milieu de la vingtaine, la série créée par Hettie MacDonald et réalisée par Lenny Abrahamson nous replonge dans les sensations intimes de nos propres souvenirs amoureux et charnels, tout en redistribuant les rôles dans le script de la romance hétéro. Grâce à des scènes de sexe d’un réalisme et d’une beauté bouleversants, portées par deux acteurs fragiles et téméraires (Daisy Edgar-Jones et Paul Mescal, sacrées révélations), la série réinvente l’érotisme et le romantisme. On fait pire comme programme.

_________________________

NOS TOPS CINÉMA

Quentin Moyon

1/ Un pays qui se tient sage (David Dufresne)
2/ 1917 (Sam Mendes)
3/ Color out of space (Richard Stanley)
4/ The Third Day Autumn (Felix Barrett et Marc Munden)
5/ Jojo Rabbit (Taika Waititi)
6/ Mank (David Fincher)
7/ On the Rocks (Sofia Coppola)
8/ The Gentlemen (Guy Ritchie)
9/ Adolescentes/Petite Fille (Sébastien Lifshitz)
10/ Adoration (Fabrice Du Welz)

Michaël Patin

1/ Honeyland (Tamara Kotevska et Ljubomir Stefanov)
2/ Light of my life (Casey Affleck)
3/ Je veux juste en finir (Charlie Kaufman)
4/ Irréversible inversion intégrale (Gaspar Noé)
5/ Adoration (Fabrice Du Welz)
6/ Le Cas Richard Jewell (Clint Eastwood)
7/ Kongo (Hadrien La Vapeur et Corto Vaclav)
8/ City Hall (Frederick Wiseman)
9/ Monos (Alejandro Landes)
10/ Petite Fille (Sébastien Lifshitz)

Perrine Quennesson (sans ordre de préférence)

Les filles du Dr March (Greta Gerwig)
Adolescentes (Sébastien Lifshitz)
Uncut Gems (Bennie et Josh Safdie)
Josep (Aurel)
La Llorona (Jayro Bustamante)
Drunk (Thomas Vinterberg)
Tout simplement noir (Jean-Pascal Zadi,)
Antoinette dans les Cévennes (Caroline Vignal)
Ema (Pablo Larraín)
Effacer l’historique (Gustave Kerven et Benoït Delépine)

Caroline Veunac

1/ Les Filles du Docteur March (Greta Gerwig)
2/ Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait (Emmanuel Mouret)
3/ Mank (David Fincher)
4/ Adieu les cons (Albert Dupontel)
5/ Tommaso (Abel Ferrara)
6/ Je veux juste en finir (Charlie Kaufman)
7/ Un Soupçon d’amour (Paul Vecchiali)
8/ Madre (Rodrigo Sorogoyen)
9/ Les Sept de Chicago (Aaron Sorkin)
10/ Énorme (Sophie Letourneur)

_________________________

NOS TOPS SÉRIES

Paul Gombert

1/ Better Call Saul, saison 5 (Vince Gilligan)
2/ The Third Day (Dennis Kelly et Felix Barrett)
3/ Normal People (Hettie MacDonald)
4/ Kidding, saison 2 (Dave Holstein)
5/ Ramy, saison 2 (Ari Katcher et Ramy Youssef)
6/ Sex Education, saison 2 (Laurie Nunn)
7/ The Boys, saison 2 (Eric Kripke)
8/ The Mandalorian, saison 2 (Jon Favreau)
9/ Homecoming, saison 2 (Sam Esmail et Eli Horowitz)
10/ Le Jeu de la Dame (Scott Frank et Allan Scott)

Quentin Moyon

1/ Dispatches From Elsewhere (Jason Segel)
2/ The Last dance (Michael Tollin et Jon Weinbach)
3/ The Great (Tony MacNamara)
4/ Hollywood (Ryan Murphy et Ian Brennan)
5/ The Third Day (Dennis Kelly et Felix Barrett)
6/ Normal People (Hettie MacDonald)
7/ The Undoing (David E. Kelley)
8/ Love Life (Sam Boyd)
9/ The Plot Against America (David Simon)
10/ Zoey’s Extraordinary Playlist (Austin Winsberg)

Michaël Patin

1/ BoJack Horseman, saison 6 (Raphael Bob-Waksberg)
2/ The Last Dance (Michael Tollin et Jon Weinbach)
3/ Dave (Dave Burd et Jeff Schaffer)
4/ Baron noir, saison 3 (Eric Benzekri et Jean-Baptiste Delafon)
5/ Devs (Alex Garland)
6/ Tiger King (Eric Goode et Rebecca Chaiklin)
7/ Antidisturbios (Rodrigo Sorogoyen et Isabel Peña)
8/ Curb Your Enthusiasm, saison 10 (Larry David)
9/ Validé (Franck Gastambide, Charles Van Tieghem et Xavier Lacaille)
10/ ZéroZéroZéro (Stefano Sollima, Leonardo Fasoli et Mauricio Katz)

Perrine Quennesson (sans ordre de préférence)

Solar Opposites (Justin Roiland et Mike McMahan)
Tales from the loop (Nathaniel Halpern)
Gangs of London (Gareth Evans et Matt Flannery)
Parlement (Noé Debré)
The Crown, saison 4 (Peter Morgan et Stephen Daldry)
Quiz (James Graham)
Le jeu de la dame (Scott Frank et Allan Scott)
Hollywood (Ryan Murphy et Ian Brennan)
Stalk (Simon Bouisson, Jean-Charles Paugam et Victor Rodenbach)
La Flamme (Jonathan Cohen, Jérémie Galan et Florent Bernard)

Caroline Veunac

1/ Normal People (Hettie MacDonald)
2/ Curb your enthusiasm, saison 10 (Larry David)
3/ Le Bureau des légendes, saison 5 (Eric Rochant)
4/ I May Destroy You (Michaela Coel)
5/ The Third Day (Dennis Kelly et Felix Barrett)
6/ Engrenages, saison 8 (Marine Francou)
7/ The Bold Type, saison 4 (Sarah Watson)
8/ Dix Pour Cent, saison 4 (Victor Rodenbach et Vianney Lebasque)
9/ High Fidelity (Veronica West et Sarah Kucserka)
10/ The Wilds (Sarah Streicher)

Voir aussi

The Bee Gees: How Can You Mend a Broken Heart (disponible en DVD et Blu-Ray)

FilmsSoundtrack
17 mars 2021

Documentaire musical

Soundtrack

The Bee Gees: How Can You Mend a Broken Heart se démarque en s’attaquant au cœur du sujet : la fabrication de ces pop songs qui traversent le temps, l’instant…

En salle

Films
3 juin 2021

The Amusement Park de George A. Romero

Sélection

Un nouveau film de George A. Romero ? The Amusement Park, cuvée 1973 et resté inédit, sort en salles cette semaine. Ici pas de morts-vivants, mais une satire bien saignante…