9 semaines 1/2

Trois ans après Flashdance, Adrian Lyne nous emporte au rythme de basses eighties
langoureuses, dans une relation sensuelle entre deux acteurs emblématiques
de cette époque. Retour sur ce film de 1986 qui popularisa
le strip-tease sur du Joe Cocker…

Par Olivier Tellier

Temps de lecture 1 min

9 semaines 1/2

Soundtrack

Elizabeth est galeriste à New-York. Lorsqu’elle croise le regard de John, un homme au charme troublant, c’est le coup de foudre et le début d’une relation pour le moins torride. Elizabeth se laisse prendre peu à peu dans les jeux érotiques de ce trader au passé insondable, l’entraînant dans des rapports de dominations de plus en plus intenses. Si le titre évoque aujourd’hui la durée possible de notre confinement, c’est en fait le temps que durera leur aventure. Le film est une compilation de moments d’aucuns diraient kitsch et néanmoins sexy, où les lumières surréalistes émanant d’un frigo ou traversant les jalousies d’une pièce plongée dans le noir viennent sublimer le corps de Kim Basinger, charnel et envoûté devant nos yeux aussi ébahis que ceux d’un Mickey Rourke magnétique à souhait. Bref, une recette clé en main pour pimenter le confinement. Liste des ingrédients : You can Leave your hat on de Joe Cocker, des lumières tamisées et une barquette de fraises.

Disponible en VOD

Voir aussi

En salle le 26 mai

Films
26 mai 2021

Nora Martirosyan, réalisatrice de Si le vent tombe

interview

Labélisé par le Festival de Cannes et l’ACID en 2020, Si le vent tombe suit le séjour d’un ingénieur français envoyé dans le Haut-Karabakh, petite république de Transcaucasie qui fonde…

Pascal Plante, réalisateur de Nadia, Butterfly

Films
3 août 2021

« Le sport d’élite est un univers parallèle. »

Interview

Après Les Faux Tatouages en 2017, le Québécois Pascal Plante épate avec son deuxième long-métrage, Nadia Butterfly. Sélectionné à Cannes en 2020, ce film très sensoriel nous plonge avec brio…