Festival International du Film Indépendant de Bordeaux

Takashi Miike, Alejandro Jodorowsky, James Gray ou Ramzy Bedia sont au programme éclectique de la huitième édition du festival du film indépendant de Bordeaux.

Theo Bosschaert

Temps de lecture 3 min.

First Love le dernier film du maitre du cinéma de genre japonais Takashi Miike fait l ‘ouverture du festival de Bordeaux. Alors que dans la compétition des longs métrages français, on peut noter la présence de Ramzy Bedia dans deux films. Le premier, Merveilles à Montfermeil réalisé par Jeanne Balibar avec Emmanuelle Béart et Mathieu Amalric. Le second, Terminal Sud, déjà présenté au Tiff ou à Locarno, réalisé par Rabah Ameur-Zaïmeche. Alors que le réalisateur de Swagger, Olivier Babinet, se lance dans la fiction avec Sexfish, dont le rôle principal est tenu par Gustave Kervern. On notera également la présence de Système K documentaire sur Kinshasa signé Renaud Barret, réalisateur de l’incroyable Benda Bilili ! Le festival accueil également deux films d’un pays qui fait l’actualité : la Tunisie. Noura Rêve, exposant le difficile accès au divorce dans une société encore conservatrice et corrompu. Alors que Un Divan à Tunis est une forme de psychanalyse du pays signée Manele Labidi avec la grande Golshifteh Farahani.

Dans la compétition Contrebande, réservé aux films aux financements alternatifs, on remarque le documentaire social du duo controversé Mehdi Meklat et Badroudine Saïd Abdallah. La sélection court métrage met en compétition huit films français parmi lesquels Les Extraordinaires Mésaventures de la Jeune Fille de Pierre, comédie poétique et fantastique réalisée par Gabriel Abrantes avec Vimala Pons notamment.

A côté des compétitions, on pourra notamment profiter de la rétrospective d’Alejandro Jodorowsky, génial réalisateur d’El Topo ou encore La Montagne Sacrée. James Gray sera également à l’honneur avec tous ses films en projection de Little Odessa à Lost City of Z. Seront également présentés hors compétitions les films Adoration de Fabrice Du Welz et Swallow de Carlo Mirabella-Davis.

Voir aussi

Le 06/11/19 en salle

Films
4 novembre 2019

Adults in the Room

Problèmes Budgétaires

Toujours aussi engagé et remonté par la situation économique grecque, Costa-Gavras signe un film à thèse et à charge sur le fonctionnement de l’Europe vérolée par son libéralisme. Décryptage.

Le 20/01/2020 en salle

Films
11 octobre 2019

Adoration

Interview

Maître de l’horreur et du genre à la Française, Fabrice du Welz a présenté son sixième film, Adoration, lors de L’Étrange Festival. Interview